Porter des bas, les conseils de Miss Nylon

Miss Nylon est une grande pourfendeuse du manque de féminité qui s’étale dans la vie quotidienne, pour la rendre ennuyeuse comme un mois où il ne cesse de pleuvoir. Point de pantalon maudit, de short maléfique, de collant infernal, la féminité est ailleurs. Nul doute que la cause qu’elle défend n’a aucune peine à rallier l’approbation du sexe opposé. Ces hommes qui rêvent timidement en soupirant à une femme sortie d’un catalogue de lingerie coquine, qui soudainement se mettrait à prendre vie  grâce à une fée invisible. Et que je t’admire ces jolis bas tenus par un porte-jarretelles, qui se mettent  à danser un slow autant imaginaire que langoureux sous des yeux émerveillés. Mesdames, croyez-vous que les fées existent? A vrai dire je n’en sais trop rien, mais ne me dites pas que nous ne voulez pas en devenir une.  Je veux bien croire que la prochaine ce sera vous, point n’est besoin de formule magique pour en devenir une. Il suffit de peu de choses  et   c’est ce que l’on pensera  alentour. Vous qui avez regardé sans aucun doute ces belles lingeries qui étalaient leurs tentations dans la vitrine devant laquelle vous passiez, vous avez hésité. J’aurais l’air ridicule, ces trucs là ça fait mauvais genre, c’est un déguisement, avez-vous pensé. Allons, allons, des clichés, des clichés qui ont la vie dure et qui vous cachent tous les avantages que vous pouvez en tirer. Des avantages? Si la lueur qui brille dans l’oeil de votre compagnon, et que vous n’aviez jamais vue auparavant n’en est pas une, c’est que vous ne connaissez pas la fée avec qui je vais vous laisser. C’est une experte, qui porte des bas depuis toujours et même depuis plus longtemps encore. Elle n’est point jalouse de voir la féminité reconquérir le monde, c’est son plus cher désir. Ses petits secrets, ses expériences, elle les prodigue volontiers aux débutantes, afin qu’elles deviennent la féminité de demain enfin retrouvée. Suivez ses conseils, pas à pas, mais chaque pas avec les jambes couvertes de nylon, le vrai, celui qui fait rêver. La route sur laquelle elle vous emmène commence à peut-être et finit à toujours. Voici Miss Nylon...

Première étape

Je crois qu’il ne faut pas débuter tout de suite par un porte-jarretelles et des « vrais » bas nylon fins (cristal). Il faut y aller progressivement (comme j’aimerais donner des cours, non plus de français, mais de port idéal du porte-jarretelles et des bas !). Commencer par des bas fins qui tiennent tout seul, plutôt élastiques (je déteste, personnellement, mais je m’adresse aux « novices » et à leurs hommes, eux qui vont chercher à les guider). La femme (adepte des collants) va s’habituer peu à peu à la nudité du haut de ses cuisses, de ce petit courant d’air dont elle n’a pas l’habitude (petite parenthèse : un de mes amis passionné et homme raffiné appelle cet endroit « la bande d’arrêt d’urgence », j’adore).
Elle va apprendre à vivre avec, et avec le risque qu’un œil averti détecte ce haut qu’elle ne peut pas toujours cacher (coup de vent, jambes croisées un peu haut, etc.). Et alors ? c’est si polisson ! Et elle « se fera une raison », de plus en plus à l’aise qu’elle sera au fil de ses sorties.

Deuxième étape

La deuxième étape sera l’achat du porte-jarretelles. C’est là qu’il ne faut pas se tromper. A bannir les petits porte-jarretelles trop fins et trop élastiques. Ils ne tiennent rien, glissent sur les hanches et sont très inconfortables au bout d’un moment. Et les bas vont bien évidemment « tire-bouchonner », plisser et dégoûter à jamais d’en porter.
Le secret est un serre-taille le plus large possible, de grande marque (tant pis pour la dépense, ils savent faire, c’est leur vrai métier). Il va bien se coincer sur les hanche, prendre sa place, et sera même très agréable à porter avec en prime un effet gainant non négligeable. Il m’arrive souvent de porter un serre-taille sans bas tellement c’est agréable de se sentir ainsi bien maintenue.
Puis deuxième étape bis : l’achat de bas avec du lycra, qui va coller et épouser la jambe. Il peut être fin, mais surtout pas en nylon cristal. Il faut tout un temps d’apprentissage. La femme ainsi parée va petit à petit se sentir à l’aise et s’habituer. Elle ne se demandera plus si ses bas sont bien tendus, s’ils ne plissent pas. Elle aura gagné son droit de passage à la troisième étape si elle oublie totalement qu’elle porte un serre-taille et des bas, et qu’elle se sent bien dans sa peau (sa seconde peau !).

Troisième étape

Le port de bas en vrai nylon cristal super fin. Le must, pour elle, et enfin pour lui (et pour eux qui n’ont d’yeux que pour nos jambes gainées !). Si le serre-taille est bon et qu’il fait bien son boulot, si les jarretelles jouent bien leur rôle d’amortisseurs, les bas ne plisseront pas (ou si peu au creux de la cheville – mais c’est ça qui les rend si érotiques ! – au fait, savez-vous que ces petits plis s’appellent des « grimaces », c’est un vieux prof de français un peu coquin qui me l’a appris il y a bien longtemps). Et notre apprentie achèvera son parcours d’initiation et sera ainsi prête à plaire à son homme.
Je puis vous assurer que si tout se passe bien, si ces différentes étapes sont bien respectées, si la femme arrive à se sentir totalement à l’aise, elle ne voudra plus rien porter d’autre et jettera ses anciennes paires de collants au feu (sauf ceux en laine pour les grands froids, il ne faut pas trop en demander, quand même !). Et quand, de surcroît, elle surprendra le regard amoureux, attendri et coquin de son homme, elle se demandera pourquoi elle n’y a pas pensé avant. Et petit à petit, elle aimera aussi les regards des autres hommes dans la rue. Ce regard est sans arrière pensées, juste admiratif (dans sa tête, je vous assure qu’il se dit « quelle femme féminine, elle a osé et elle assume »). Mesdames, osez, vous vous sentirez différente, de la même manière que vous vous sentez une autre quand vous chaussez vos hauts talons, sans jeu de mots, cela procède de la même démarche. Vous me comprenez…
Retenez bien cette équation : bon serre-taille + bas en vrai nylon fin + jolis hauts talons = femme différente et féminine + homme comblé. Et il n’y a aucune inconnue dans cette équation, croyez-en ma longue expérience !

Quatrième étape

C’est le port de bas coutures ! Le must absolu. Quand on est devenue adepte des bas nylon, l’étape à franchir est négligeable. Là aussi, on va se sentir doublement différente. C’est facile à assumer, il suffit d’oser et de le vouloir. Et puis, ce n’est pas si difficile que cela, le vintage revient à la mode. Une seule recommandation : n’en faite pas trop, le clair dans la journée (je vais sans problème au lycée avec tous les jours, et je n’ai jamais entendu la moindre remarque, ni des élèves, ni de mes collègues) et le noir pour les sorties du soir.
Je vais me permettre encore quelques conseils : les coutures, elles doivent être droites et le rester toute la journée ! Le secret : enfiler ses bas une première fois, soigneusement (investir dans un grand miroir en pieds) et laisser le nylon prendre la température de la peau. Les enlever, puis les remettre. Veiller à ce que les jarretelles soient bien à la verticale (pas facile car on se contorsionne un peu)

Si la couture n’est pas tout à fait droite, surtout éviter de tirer sur votre bas, il reviendra en quelques instants dans sa mauvaise position initiale et la couture ne sera pas dans son bon axe. Il faut prendre le temps de retirer son bas et le remettre comme il faut. Je sais, c’est tout un cérémonial, surtout quand on est pressée le matin. Mais c’est ainsi, tout comme nous passons du temps à nous maquiller ou à nous vernir les ongles ! Ça peut paraître futile et il y a plus important dans le monde, mais là nous parlons de bas coutures, alors parlons-en.
Les bas nylon à coutures ne sont pas un déguisement. Il sont une parure, un bout d’œuvre d’art comme il y en a d’autres, procèdent d’une façon d’être comme tout autre vêtement, de la robe de soirée à la jupe fendue, et sont une façon de se plaire avant de plaire aux autres. Je l’affirme haut et fort, je porte des bas nylon (et le plus souvent à coutures) d’abord pour moi.

Merci à vous Miss Nylon, nul doute que vos conseils éclairés seront d’une grande utilité à tous ceux qui nous lisent.

About these ads

27 Réponses

  1. Merci de m’avoir attribué cette Tribune et permis de dispenser quelques conseils éclairés. J’espère que je serai entendue et suivie… Mesdames, osez et n’hésitez pas une seconde. NON ! Vous ne serez pas une femme-objet, juste une femme libre qui a envie de se faire plaisir, en premier lieu, puis de faire plaisir à son homme, et croyez-moi, il vous le rendra au centuple !

    Je suis ravie de vous avoir laissé le libre choix de mes photos pour illustrer ce magnifique article. J’avais oublié la dernière photo, bigre, c’est vrai que les coutures sont parfaitement droites !!!

    Merci à vous d’être l’animateur d’un Blog qui apporte tant à ce nylon que nous aimons, et quelle bonne idée que d’associer la musique et les bas.

    Bien à vous,

    MISS NYLON

  2. Merci à vous Miss Nylon,

    Je suis convaincu que notre cause sera entendue, nous faisons tout pour cela et votre aide est précieuse. Vos écrits et le charme que dégagent vos photos devraient en persuader plus d’une ou je ne m’y connais pas.

    Bien à vous

  3. Faudrait-il rajouter ses conseils dans la constitution ?
    Ou sous forme de loi, il s’en vote tant sur des sujets bien moins réalistes et bine moins séduisants !

    Merci pour ces conseils, je propose de créer un diplôme pour les muses en bas nylon, mais aussi pour les passionnés qui savent tout ceci jusqu’aux bouts des doigts.

    Nylonement

    • Egalité, liberté, fraternité, nylon

      L’achat de porte-jarretelles et de bas déductibles des impôts, serait un bon premier pas

      Chevalière de l’ordre de la jarretelle, une belle décoration

      Faut que les politiciens bougent!!!

      Amitiés

  4. Eh bien, même si c’était il y a longtemps, on sent la personne qui a débuté un jour dans le port des bas ! Effectivement la progressivité de l’initiation est importante, on n’a pas appris le subjonctif imparfait avant de savoir conjuguer le présent… Mais enfin, Miss Nylon, des collants en laine ??? Ha oui… à 2000 m d’altitude au mois de février… bon, d’accord ;-)
    Oserai-je ajouter que six jarretelles sont un minimum, surtout pour faire grimper une couture le long de la jambe ? Et qu’il n’y a pas de nombre maximum ?
    Bravo, très joli morceau de pédagogie

  5. j’aime beaucoup votre site, il est très bien fait. je pense qu’il faudrait créer une loge dédiée aux femmes qui portent bas et porte-jarretelle comme moi ainsi qu’un ordre chevaleresque, oui c’est bien trouvé : chevalière de l’ordre de la jarretelle.

    bisous. vanessa

    • Bonsoir Vanessa et bienvenue…

      Merci pour votre commentaire flatteur

      Je trouve votre idée excellente, rien n’est impossible: Reste à trouver des volontaires qui se sentent l’âme d’êtres faites chevalière de la jarretelle. Je vous pose la question, voulez-vous être la première "victime"? J’aimerais en discuter.
      Puis-je vous contacter?
      Je vous pose la question, car la discrétion fait partie de ma personne, je n’aime pas forcer la main.
      A bientôt j’espère pour un futur ordre de la jarretelle
      Bisous

  6. je porte des bas nylon depuis mes 12 ans
    ceux de ma mére ,puis tres vite ,les miens
    enfin pouvoir ressentir les effets du nylon sur mes cuisses ,et ces jarretelles ,coquines et craquantes ,aujourdhui ,40 ans aprés ,je porte toujours des bas ,sous mes vetements de mec ,et aussi sous mes jupes ,la nuit ,il m’arrive de les garder , et puis avec la mode retro ,j’ai opté pour des porte jarretelles avec une bordure de dentelle ,le soutien gorge est de forme "obus " confort et erotisme
    travestie pour toujours ,je suis heureuse de porter tous ces articles qui me donnent que du plaisir
    murielle

    • Bonsoir Murielle et bienvenue

      Eh bien c’est une vision de la chose, pourquoi pas? Je ne suis absolument pas sectaire en la matière. Chacun son truc et le monde tournera. Personnellement je préfère les voir sur les jambes d’une femme et je crois savoir pour en avoir causé avec elle que c’est aussi l’opinion de Miss Nylon. Je ne puis que vous encourager à continuer d’en porter si tel est votre plaisir et vous serez toujours bienvenue ici, sachez-le.

      Bien à vous

      • bonjour boss ,et merci de votre reponse
        je devrai vous envoyer ma photo ,vs diriez ,mais ce n’ai pas un garçon , et pourtant ,je suis un garçon, androgyne de naissance , pas de sein ,mais un corps de fille avec un sexe de garçon ,aussi ,je joue sur les deux tableaux ,mes jambes sont "magnifiques " plus belles que celles de la plus part des femmes ,de plus je suis folle des bas depuis toute petite , je viens de trouver un porte jarretelles absoluement merveilleux , un PJ a 6 jarretelles ,forme "vintage " vieux rose fabrique sous la marque "peggy page " et vendu sur internet par " stephine " c’est trop mignon ,enfiler des bas nylon ,et regler ses jarretelles ,rien n’est plus agreable pour moi
        a bientôt
        murielle

    • Merci Murielle,

      Oui je sais que la nature hésite parfois à faire son travail jusqu’au bout. Elle laisse une place, disons au doute. Je me souviens, il y a bien longtemps à Paris, du côté de Pigalle, il y avait une place plus ou moins réservée aux travestis. Dans certains cas, il fallait vraiment savoir que c’était des hommes, tant le doute était permis et leurs jambes n’avaient rien à envier à celles des dames.
      Apparemment votre situation ne semble pas trop vous perturber, du moins c’est l’impression que j’en ai. Vous avez fait un choix et je ne peux que, sinon vous en féliciter, et vous encourager à continuer.Il n’y a pas de plaisir superflu, comme une chanson le prétend.

      Excellente année à vous et encore merci pour vos témoignages

    • bonjour
      moi aussi homme je porte des bas nylon un pur plaisir que je souhaite partager avec d autres

      a bientot

      jjacques

  7. Je viens de découvrir votre blog et ce billet. J’aurais presque envie de vous embrasser !!! :) Que de réponses à des questions que je me posais ! Une vraie encyclopédie du bas !! que de conseils!!
    Vraiment passionnant ! un grand merci !!

    • Bonsoir Rondinette et bienvenue

      Oh mais faut pas vous gêner (rires)
      Avec-vous vu la petite encyclopédie? c’est encore plus complet.
      (lien en haut de la page d’accueil)

      Merci à vous et à bientôt j’espère

      • Je vais jeter un oeil. J’avoue que je découvre et qu’il y a tellement à lire et regarder!

    • Oui, il y a de quoi faire, plus de 500 articles. Je vous souhaite une bonne découverte et j’irai faire un tour chez vous dès que j’aurai le temps, je n’arrête pas de répondre à des comemntaires ce soir, je crois que c’est une journée record.
      A bientôt

  8. Merci pour tous ces conseils.
    Malgré mon âge avancé :), proche de la 50aine, je ne me suis pas encore lancée complètement dans la 2ème étape. Je porte des bas avec porte-jarretelles mais de façon exceptionnelle, lorsque j’ai envie de me sentir belle et désirable pour une soirée, une petite série photos.
    Petite question :
    Portez-vous des bas tous les jours ? Aucune problème au travail?
    Merci pour cet article que je vais partager avec grand plaisir.
    Rondinette

    • Chère Rondinette

      Miss Nylon ne passant pas toujours par là, je peux répondre à sa place sans risque aucun de me tromper.

      Elle porte des bas tous les jours et elle n’a jamais porté que cela, même à son travail et n’a jamais connu aucun problème à son travail.

      Il ne faut pas hésiter à franchir le pas, on peut se sentir belle tous les jours, c’est un droit absolu!

      • Disons que cela dépend aussi certainement du métier que l’on exerce. Je suis parfois obligée de courir, rester tres longtemps debout, parfois faire un peu de sport. Porter des bas pour moi ne se fait nécessairement qu’avec des chaussures à talons, et certaines activités sont difficiles en chaussures à talons :).

      • Oui je comprends bien, Miss Nylon n’a pas un métier qui l’oblige à faire tout cela. Tout à fait d’accord avec les talons, mais ils n’ont pas besoin d’être démesurés. Enfin c’est difficile pour moi de me mettre à ta place, je n’en porte pas, enfin pas tout à fait j’ai des boots, mais aucune comparaison. Je ne connais pas ton métier, mais peut-être est-il possible d’alterner selon les jours, mais je te soutiens moralement.
        Bien à toi

      • :) Merci pour ton soutien moral :), mais ne t’inquiete pas , cela ne me mine pas l’esprit . C’était juste une petite remarque pratique.
        bises

      • Mais de rien,

        Demain ou mardi je te mets en lien sur mon blog, je t’emprunterai un bout de photo pour faire un lien.

        Bises à toi

  9. A reblogué ceci sur Vive les rondeurs and commented:
    Depuis longtemps je rêve de porter des bas de façon quotidienne et pas seulement de façon exceptionnelle lors de sorties, lors de soirées…
    Ces délicieux et précieux conseils de Miss Nylon vont certainement m’aider à oser tout simplemement.
    Ces conseils sont trop précieux pour ne pas les partager avec vous.

  10. toujours de très belles photos et super sexy

  11. bonjour ma belle miss
    quels bas nylon portez vous je les carresse de mes doigts

    bises a vous

    jean jacques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 110 followers

%d bloggers like this: